19- Le Z9 pour Hangzhou.

Un peu angoissés à l'idée de faire ce voyage en couchettes molles, nous l'êtions mais vraiment il n'y avait pas de quoi ! Heureusement Clémence avait déjà emprunté ces couchettes et nous rassura. Le compartiment pour 4 nous surprit par son confort. Quand au train, de luxe, il surpassait ce que nous avions connu dans notre bonne France : Moquette partout, chaussons au pied des couchettes, bouquet de fleur, eau chaude à disposition avec thé, chasseur à la montée. Pas de bousculade...







Les soupes toutes prêtes, style Bollino, mais combien meilleures, servies au petit déjeuner avec une omelette nageant sur le bouillon, d'accord : il faut accepter d'essayer.





Le wagon restaurant nous a paru être un vrai restaurant.




Le bruit était très "doux" car nous roulions sur des rails sans rupture : pas de tactac tactac... Une voie dernier modèle de technologie ferrovière.


Et à l'arrivée, surprise : une voiture sur le quai venant chercher :... une "huile" ?



video

Aucun commentaire: